Le rôle du CIL dans la protection de la vie privée en ligne

with Aucun commentaire

Comme internet facilite l’échange des données en ligne, le Correspondant Informatique et Libertés ou CIL a été mis en place afin d’assurer la protection des informations des utilisateurs du web. Cet organisme travaille surtout au niveau de l’entreprise, de l’hôpital et tant d’autres pour protéger sa vie privée en ligne. Ces établissements disposent de renseignements personnels sur les citoyens. Pour éviter une fuite, le CIL protège leurs fichiers.

Les missions du Correspondant Informatique et Libertés

Le CIL a été créé à la suite de la révolution numérique. Avec ce grand bouleversement, les modes de travail des organismes privés et publics ont beaucoup changé. Désormais, ils travaillent sur la Toile. Pour éviter les fuites de fichiers au niveau de ces établissements, le législateur a élaboré la loi sur l’informatique et liberté. Le CIL a été conçu pour veiller à l’application de cette législation. Il œuvre dans le but de protéger toutes les informations à caractère personnel sur le web en suivant les principes instaurés dans la norme juridique et les recommandations de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

En guise d’exemple, le Correspondant Informatique et Libertés, comme Anaxil, contrôle le respect de ces règles par les entreprises, les hôpitaux, les collectivités, les banques et tant d’autres. Sa mission sur la protection des données englobe également la vérification des systèmes de sécurité numérique utilisés par les organismes privés et publics.

Le domaine d’intervention du CIL

Comme ce spécialiste œuvre pour la protection des données en ligne, l’exercice de ce métier requiert une Formation DPO (Data Protection Officer). A l’aide de cet apprentissage, le professionnel peut maîtriser les normes juridiques à appliquer dans son travail. L’étudiant sera informé des procédés à respecter pour l’accomplissement de sa tâche.

Dans cette activité, l’agent travaille auprès d’un organisme privé ou public. Pour la réalisation de sa mission, il n’est pas tenu de suivre les instructions de son employeur. Le particulier doit simplement se conformer à la loi.

Le CIL a souvent besoin d’une notification de la CNIL pour pouvoir agir. Ce dernier se charge d’avertir le spécialiste à propos des règles à respecter dans ses fonctions. La CNIL veille également à ce qu’il n’existe pas de conflit d’intérêts dans le travail du CIL.