Peut-on récupérer les données sur un disque SSD ?

with Aucun commentaire

La plupart des ordinateurs de nouvelle génération utilisent un SSD, mais non un disque dur classique. Le disque SSD ou Solid State Drive est un support de stockage à base de mémoire flash comme le CD et le DVD. À la différence d’un disque dur classique, il se démarque par la solidité de sa mécanique et sa vitesse de lecture et d’écriture très élevée. Le fait qu’il consomme moins d’énergie que son prédécesseur en fait également un parfait choix de support de stockage.

Toutefois, les données enregistrées sur un SSD peuvent se perdre. Elles peuvent être récupérées, mais la mission promet d’être délicate. Les détails dans les lignes qui suivent.

Pertes de données sur un disque SSD

Quand un disque SSD tombe en panne, les risques de perdre des données sont élevés. La panne la plus courante est la panne liée au système et il entraîne la non-reconnaissance des partitions. Ainsi, les données sont introuvables et le SSD devient inutilisable. Sinon, l’infection virale peut aussi entraîner la perte de données. Soient ces derniers sont corrompus, soit, elles sont immédiatement effacées par le virus.

En dehors de la panne du système, le SSD n’est pas  non plus à l’abri de la panne matérielle. En cas de choc ou de surtension,  ce disque peut tomber en panne. Pour avoir une chance de recouvrir les données perdues, il est impératif de procéder à la réparation du disque avant l’opération de récupération proprement dite.

Déroulement de la récupération des données

Si la perte de données survient suite à une infection virale ou une panne du système informatique,  un professionnel expérimenté comme Diskeom a recours à un logiciel de récupération performant. Il s’agit d’un logiciel particulier développé spécialement pour venir à vous de toutes les situations de pertes de données.  Il présente de nombreuses fonctionnalités qui lui permettent notamment de retrouver des données dans les caches ou des recouvrir des fichiers corrompus par un virus.

Dans le cas d’une panne matérielle, l’opération est assez délicate, mais un spécialiste comme Diskeom dispose de matériels sophistiqués et à la pointe de la technologie. Pour prendre en charge la réparation du disque SSD, il utilise une Salle Blanche ISO 3 Classe 1 afin de prévenir la contamination des plateaux magnétiques.

Il faut noter qu’un professionnel comme Diskeom ne garantit pas la remise à l’état d’origine du disque SSD. Son rôle se limite à la récupération de données d’autant plus qu’un SSD est un disque jetable et non réparable.